Nutrition et fausses couches à répétition

Un terrain pro-inflammatoire et pro-oxydant favorise l’échec de l’implantation embryonnaire.

Pour prévenir le risque de fausse couche, il est essentiel pour les futurs parents d’optimiser leur terrain métabolique et de réduire le stress oxydant par une alimentation saine et la pratique d’une activité physique régulière.

Voici une article sur ce sujet écrit par la nutrithérapeute Hélène Wacquier et imprimer dans le BioInfo de mai 2018.

Nutrition et fausses couches à répétition BioInfo mai 2018

N’hésitez pas à me consulter dans l’année qui précède votre projet de fonder une famille car l’idéale est d’être en pleine santé avec des bonnes habitudes alimentaire AVANT une grossesse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.